Elle incarnera Edith Piaf, le 23 mars

Rencontre avec Marielle Duroule...

Véritable touche à tout, Marielle Duroule sera sur la scène des Lucioles pour le spectacle « Édith Piaf, un hymne à l’amour ». Avant de présenter cette performance, accompagnée du pianiste Fabien Damide et de l’accordéoniste Claude Chevalier, l’artiste a répondu à nos questions.

  marielle

- Comment est né ce projet ?

Je fais du cabaret depuis 20 ans et de temps en temps, je glissais une chanson de Piaf dans mes shows. Un jour, un metteur en scène (Michaël Louchart) m’a dit que ce serait bien d’écrire un spectacle complet sur la Môme. On s'est alors jeté dans l'aventure, recruté deux musiciens, un régisseur et c'était parti !

- Pourquoi Édith Piaf ?

On s'est intéressé à sa vie amoureuse, et dieu sait s'il y en a à raconter... Il fallait aussi se dégager des jugements de valeurs car Édith Piaf est très controversée. Mais elle, comment se serait-elle jugée ? C'est l'objet de l'écriture et de la mise en scène du spectacle. La double narration, le fantôme d’Édith parlant à la Môme, permet de revenir sur ses histoires d'amour et de s'analyser sans complaisance. Me voilà donc dans le rôle d'une conteuse qui prend le visage de Piaf. On la voit à ses débuts, mendiant dans la rue, puis grimper la rampe du succès. Malgré la dégringolade physique, la machine à "tubes" à continuer à tourner.

- A quoi peut s’attendre le public ?

C'est un spectacle surprenant, chanté en direct, bien sûr, et dans lequel on apprend plein de choses sur la vie d’Édith Piaf. On découvre aussi quelques chansons méconnues du public. C'est, certes, un hymne à l'amour mais surtout une puissance de vie, un courage et un humour à toute épreuve. Ce spectacle est donc à la fois un récit de vie extraordinairement touchant et un tour de chant émouvant sur une chanteuse qui, finalement au travers de sa vie affective mouvementée, réclamait sans doute juste « le droit d'aimer ». C’est, je trouve, un très bel hommage.

- Qu’est-ce que ce spectacle vous a apporté ?

Il m'a fait grandir et m'a montré que je pouvais descendre dans les profondeurs de l’âme sans y laisser trop de plumes. Il y a 20 ans, cela aurait été trop tôt, il aurait fallu que je sois costaud pour aborder cette montagne !

- Quels sont vos projets ?

Les projets sont d'amener ce spectacle à Paris et, pourquoi pas, le faire découvrir à l'étranger : on peut rêver ! En parallèle, je viens de démarrer une pièce de théâtre avec Émilie Deletrez, une comédie sociale drôle et tendre à la fois. Autant avec le Piaf on tourne une page de l'histoire, autant là j'avais envie de faire rire les gens ! Mais j'espère qu'on aura l'occasion d'en reparler…

  • "Édith Piaf, un hymne à l'amour" - samedi 23 mars à 20h30
  • Espace culturel "Les Lucioles", rue Gambetta
  • Tarifs : 7 € / 5 €
  • Petite restauration et buvette sur place
  • Infos et réservations en mairie, au 03 20 17 20 40 ou sur billetterie@hallennes.fr

Regarder un extrait du spectacle